TON NOM EST INTUITION, ALLELUIA !

DIMANCHE de PÂQUES 

Nous ne nous arrêterons jamais assez sur la note caractéristique du quatrième évangile pour indiquer les indices du grand évènement de la résurrection: ” et le suaire qui recouvrait sa tête n’était pas posé là avec les linges, mais il était plié dans un lieu à part ” ( Jn 20, 7 ). Sur cette particularité, les saints Pères ainsi que les théologiens modernes ont beaucoup réfléchi en donnant diverses interprétations et, comme dans le cas d’Augustin, ils sont même arrivés à renoncer à toute explication sur le mystère de ce ” suaire …plié ” de manière différente à tout le reste. Après Marie de Magdala, avec Simon Pierre et le disciple aimé, nous aussi, en arrivant ce matin au sépulcre où devait gésir le corps inerte du Seigneur Jésus, nous ne pouvons qu’analyser toutes les plus petites particularités. Que ce soit notre façon de chercher à comprendre pour deviner ce qui est arrivé et ce qui s’est passé autour de nous et en nous. Jean Chrysostome dit que si quelqu’un avait voulu emporter le corps du Seigneur – comme le supposera Marie en parlant avec le jardinier – il n’aurait pas perdu de temps à replier avec soin le suaire. Mais, un autre Père – Cyrille de Jérusalem – est encore plus raffiné en précisant que ce suaire a été ” plié” comme s’il n’avait eu aucun contact avec la mort, car le corps du Seigneur est ” chair sans chair”, il est ” chair sainte “. Nous pourrons dire que juste au moment de la mort et de la sépulture, le ” Verbe se fit chair ” ( Jn 1, 14 ) et se fit ” chair sainte ” pour donner à notre chair et à notre humanité toute espérance en sa divinité. Ainsi le sépulcre assume toute sa valeur de ” monumentum/séma ” où  – que ce soit en grec ou en latin – nous trouvons la co-présentation du lien à la mort qui se fait témoignage de quelque chose que la mort ne peut vaincre et sur qui elle n’a aucune prise. Pour cela, notre prière ne peut être que l’invocation des disciples voyageurs, en chemin vers Emmaüs : ” Reste avec nous, car le soir approche “.

0 commenti

Lascia un Commento

Vuoi partecipare alla discussione?
Sentitevi liberi di contribuire!

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *